🎬 Benjamin Antoine : un réalisateur Fenschois dont la renommée ne fait que s’étendre ! 👏🏻

Nous vous avions parlé de ses réalisations dont certaines scènes étaient tournées au sein du village.149416040 2805778479639435 1004130553236338763 n
 
Aujourd’hui, il s’est vu attribué le Prix du Public au festival de vidéo amateur de Volmerange-les-Mines 🎉
 
🗞 Retrouvez l’article du Républicain Lorrain lui est consacré ⤵️
 
Du cinéma d’horreur made in Fensch dans la caméra de Benjamin.
 
Passionné depuis sa plus tendre enfance par les œuvres de Stephen King, Benjamin Antoine s’est lancé, il y a dix ans, dans la réalisation de films d’horreur amateurs. Son dernier court-métrage, Ghosts of wood, sur les traces du passé , est visible sur YouTube. L’action se déroule… à Volmerange-les-Mines.
 
Il n’a pas la prétention de faire aussi bien que son maître, mais Stephen King himself a mis plus de quinze ans à convaincre la critique du génie de son œuvre.
 
La notoriété venant à qui sait attendre, le Fenschois Benjamin Antoine, 38 ans, peut se permettre de rêver plus grand que ses 1 200 vues cumulées sur YouTube. Un score modeste, qui ne reflète pourtant pas l’investissement et les efforts consentis pour parvenir à sortir les deux films qu’il a réalisés entre 2018 et 2020 : « Ghosts of wood : l’affaire Elisabeth Schwartz » et sa suite « Ghosts of wood : sur les traces du passé ».
 
« Une démarche ambitieuse »
 
À la croisée du genre horreur et fantastique, les deux courts-métrages mettent en scène un commissaire de police et une enquêtrice, campés respectivement par Michel Fouarge et Christine Ratsianoharana, dans une sombre histoire de grimoire et de sorcellerie. « J’ai tout de suite voulu apporter ma contribution. Je trouve ça important d’aider ceux qui se lancent. Il faut du courage pour réaliser un film malgré le contexte, et j’ai trouvé la démarche ambitieuse. Ça m’a séduit », explique Michel, alias commissaire Kramer, infographiste et photographe dans la vraie vie. Une motivation plus personnelle pour Christine, davantage habituée aux planches du Metz Comedy Club : « Je voulais avoir une expérience filmée. Et puis j’adore les films d’horreur : ça me fait toujours bien rigoler ! ».
 
Prix du public à Volmerange-les-Mines.
 
Mais résumer l’équipe à ces deux acteurs est réducteur. Malgré un budget très modeste (1 200 € pour le premier film, 450 pour le second), Benjamin s’est entouré d’un staff d’une dizaine de personnes : maquilleur, responsable des effets spéciaux, compositeur… Rien n’a été laissé au hasard pendant les sept jours de tournage. Des efforts finalement récompensés par le prix du public du Festival de vidéo amateur de Volmerange-les-Mines.
 
Benjamin Antoine n’entend pas s’arrêter là et veut profiter de cette visibilité pour embrayer sur d’autres projets. Il vient de terminer l’écriture d’un nouveau film, dont l’action se déroule cette fois aux États-Unis, le pays de Stephen King. Une évidence…

Bulletins ICI Fontoy

Consultez les bulletins municipaux

ici fontoy 53.pdf 001

La Gazette du Fenschois

127175768 2744576619092955 2517688461425522283 o

Le guide pratique des nouveaux arrivants

127175768 2744576619092955 2517688461425522283 o